Les métiers de finition et décoration en horlogerie

Les montres de luxe sont le résultat d’un savoir-faire multiple où de nombreux artisans excellent dans un domaine précis pour un meilleur rendu. Quand on acquiert une pièce issue de la haute horlogerie, on s’attarde surtout sur les petits détails qui sont travaillés de façon à garantir une finition soignée et sublime. Chacun de ses petits métiers, qui ne sont pas si minimes, compte de vrais artistes soucieux de la perfection.


Les domaines de la finition horlogère


Dans la fabrication de montre de luxe, les pièces sont reprises, corrigées et décorés à la main. Ce qui nécessite une expertise inégalée pour chaque artisan. La dextérité et le savoir-faire s’acquièrent au fil de longues années de pratiques et chaque élément se travaille pendant des heures pour assurer une qualité sans reproche, c'est un véritable travail qui se fait au détail et qui prend beaucoup de temps.


L’angleur


On compte en premier lieu l’anglage. Ce procédé se décline en divers domaines:

  • l’anglage main à la lime

  • l’anglage plat et bombé

  • le pré-anglage à la main

  • l’anglage au micromoteur et d’autres encore

Un angleur ou une angleuse travaille le mouvement pour créer un jeu de reflet lumineux. Bien sûr, ce procédé peut se faire par des machines CNC, mais une pièce fait à la main obtient une valeur considérable et se place d’emblée dans les rayons haut de gamme. Vous pouvez en apprendre plus sur ce métier d'angleur sur ce site Internet.


Le polisseur


Le polisseur se doit d’avoir des doigts de fée et une précision sans faille pour manier les outils qu’il utilisera. A l’aide d’une pâte ou des poudres abrasives, il entame le métal selon différentes techniques : brossage, satinage et le polissage miroir qui est le plus haut niveau en termes de qualité.

Il existe des formations pour devenir polisseur, ainsi que pour tous ces métiers de l'horlogerie en Suisse.

Le domaine de la décoration


Quand on parle de décoration, on parle surtout de gravures de toutes sortes. Ce sont ceux qui rendent ces montres si délicieuses à regarder et si uniques.


Le graveur


Les techniques de gravure sont relativement nombreuses (guillochage, gravure par champlever, à l’échoppe, en relief, le ramolayé, la gravure pour l’émail et la taille douce). L’artisan inscrit en creux ou en relief des ornementations géométriques, végétales ou encore des représentations de toutes sortes pour personnaliser une montre (des initiales, le logo d'une marque par exemple). Cette méthode s’exécute sur le cadran, le fond ou sur les ponts d’une pièce en métal (acier, or, platine ou nacre). Il/elle peut le faire à la main avec différents outils, à la machine électronique ou par procédé chimique.


Le galvanoplaste


C’est un art à part entière et omniprésent dans l’horlogerie. L’artisan applique par électrolyse une fine couche d’un autre métal sur une pièce donnée. Il peut utiliser le nickel, le rhodium ou l’or pour réaliser ce procédé. En plus de sa fonction esthétique, cette technique permet de protéger les éléments contre la corrosion et prolonger ainsi leur durée de vie. Avant d’être traitée, la surface doit être parfaitement polie car le revêtement est trop fin pour cacher d’éventuelles malfaçons. La galvanoplastie permet aussi de procurer une couleur aux pièces.


L’habillage horloger


Si la finition et la décoration se fait surtout sur le mouvement de la montre et le plus souvent caché dans le boitier. Pour donner une esthétique à l’ensemble, d’autres métiers viennent compléter la fabrication de la montre haut de gamme : squeleteur, sertisseur ou encore termineur en habillage horloger.


Pour les amateurs de grand luxe, avoir une montre unique, peu importe son prix, est un véritable privilège.

Abonnez-vous à la newsletter

© Disnous.fr - le magazine fait pour vous